A la une

BALMAIN : plus qu’une marque, une histoire

Pinterest LinkedIn Tumblr

L’esprit Balmain se distingue en trois mots : opulence, sexytude, et structure, avec pour ADN mode, tout ce qui brille. 

L’histoire de cette maison a été marquée depuis sa création 1945, avec l’avènement du le style Jolie Madame des années 1950 que Balmain a su généreusement vulgariser. S’en suit la disparition de Pierre Balmain, fondateur et designer du label, en 1982. A partir de là, les directeurs artistiques se succèdent : Oscar de la Renta, Christophe Decarnin puis Olivier Rousteing.

De Pierre Balmain à Olivier Rousteing

Elégance, opulence et désinvolture caractérisent la silhouette dessinée par Pierre Balmain, couturier français né en 1914, qui rejeta la ténacité de la guerre avec sa maison de couture fondée à Paris, en 1945. Il rencontre son premier succès en 1949 avec le parfum Jolie Madame et décida de baptiser de ce nom sa collection de 1952. Puis il s’essaye au prêt-à-porter avec une première gamme « Pierre Balmain Florilège ». Son style est appelé « nouveau style français ». Cependant, il recherche avant tout la modernité et la rigueur. Balmain se concentre alors sur la structure de ses pièces en lui donnant des épaules plus marquées, une poitrine soulignée accompagnée d’une taille étroite et rehaussée.

La mort de Pierre Balmain en 1982 est un coup dur pour la marque.

C’est Erik Mortensen, son collaborateur le plus proche, qui devient directeur artistique ; mais malgré ses efforts, la maison a du mal à se relancer. Il est remplacé par Hervé Pierre en 1990. Il faudra attendre 1992, avec l’arrivée d’Oscar de la Renta à la tête de la maison Balmain, pour voir l’entreprise renaître. Dix ans plus tard, Oscar de la Renta quitte son poste ; ce qui replonge la marque dans quatre années de traversée du désert.

En avril 2011, Olivier Rousteing, responsable du studio de création de Balmain pour les collections prêt-à-porter femme, prend la place de Christophe Decarnin en tant que Directeur Artistique de la marque..

Le 21 juin 2016, la maison Balmain est rachetée pour près de 500 millions d’euros par la société d’investissement Mayhoola for Investments LLC, qui possède déjà la marque italienne Valentino.

Olivier Rousteing, un vent de fraîcheur et une ère nouvelle pour la maison.

View this post on Instagram

LA 💕 @kyliejenner

A post shared by OLIVIER R. (@olivier_rousteing) on

Olivier Rousteing est un artiste surdoué de sa génération.

Originaire de Bordeaux, il se passionne très rapidement pour la mode et s’installe à Paris pour étudier à l’École Supérieure des Arts et Techniques de la Mode. Il obtient son diplôme en 2003 et s’envole pour Rome où il devient le styliste de Roberto Cavalli. Son talent ne passe pas inaperçu et est rapidement promu créateur des collections prêt-à-porter de la marque. Il attire alors l’intérêt d’autres marques, dont la maison Balmain. Cette dernière le contacte en 2009 et lui propose d’être responsable du studio de création. Aux côtés du directeur artistique Christophe Decarnin, il se charge des collections prêt-à-porter femme. Ensemble, ils proposent des créations audacieuses, à la fois rock et féminines. En 2011, Christophe Decarnin quitte la maison Balmain et Olivier Rousteing hérite du poste de directeur artistique, à 25 ans à peine. 

En plus de ses collections, il permet à la marque de se développer en ligne. Très actif sur les réseaux sociaux, il partage ses nombreuses rencontres avec des stars tels que Beyoncé ou Kim Kardashian et cumule plusieurs abonnés, permettant à Balmain d’être la seconde marque française à avoir plus d’un million de fans partout dans le monde.

Cette année 2019 fut grandiose pour la marque. Elle a signé son grand retour dans le cercle fermé de la Haute Couture. La créativité d’Olivier Rousteing conjugue le glamour et l’opulence pop dans une collection printemps-été qui laisse le monde de la mode sans voix. Une première pour le designer star qui a toujours eu comme leitmotiv de marquer les esprits. Et ce fut mission accomplie.

Write A Comment

Pin It