AMBITIEUX,  Jessica Nabongo,une jeune américaine d’origine ougandaise aux 109.000 followers sur instagram deviendra d’ici la fin de l’année, la première femme noire à avoir visité 195 pays du globe ! Portrait 

Le but de Jessica dans sa quête ? Ouvrir  la voie aux voyageurs noirs et aux minorités raciales qui, selon elle font face à un manque de représentation dans l’industrie du voyage et du tourisme mondial. “Je me suis donc donné pour objectif de visiter tous les 195 pays états membres des Nations Unies d’ici octobre 2019” confie t’elle sur www.catchmeifyoucan.com, son blog. 

Tant de gens rêvent d’avoir la liberté de parcourir le monde et d’être payés en même temps. Même s’il est très possible de le faire, peu savent ce que cela engage. Devenir un nomade numérique est l’un des moyens les plus courants d’avoir la liberté de vivre partout dans le monde sans perdre de revenus. 

Ce mode de vie diffère réellement de celui d’un expatrié. La vision de Jessica a ce sujet est différente, cette odyssée dans laquelle elle s’est lancée est stimulée par le désir d’aller à la rencontre des cultures et de s’en imprégner. Ce qu’elle préfère dans chaque pays qu’elle visite ? l’ouverture et l’observation « Une fois, j’ai passé plus de trois heures dans un campement de bétail au Sud-Soudan, histoire de familiariser à cet environnement », a-t-elle confié. « Cela ne m’intéresse pas trop d’être divertie ou de faire des histoires. Je veux juste être là. Une de mes expériences récentes préférées a été le Malawi, où j’ai passé beaucoup de temps sur le marché local, à regarder les hommes jouer au bao – j’ai trouvé cela fascinant. « 

La Norvège est la recommandation de Jessica pour le voyageur aventureux. Elle s’est souvenue d’une de ses expériences préférées. la navigation dans les fjords et l’observation des baleines à Tromsø, l’observation des baleines à bosse et des orques.

Sur son blog, Jessica insiste sur le fait qu’elle tient à donner une représentation réaliste de l’expérience de voyage. Transparence oblige,elle donne des détails sur les incidents survenus dans les aéroports, les longs retards et les locaux peu accueillants dans les articles qu’elle rédige pour ses différentes plateformes. 

Par exemple, elle s’était exprimée sur le fait de s’être vu refuser l’accès à la zone de première classe d’un aéronef alors qu’elle possédait… un billet de première classe, ce qui, à son avis, était sur le terrain de sa course. Dans un autre article de blog, elle expliquait à ses lecteurs que sa vie ne se limite pas à de longues vacances. Je travaille plus que jamais dans ma vie. »

La décision de Jessica de se lancer dans cette aventure intervient après une riche carrière en développement international, y compris un poste aux Nations Unies. Elle a ensuite fondé la boutique Global Jet Black, une agence de voyages spécialisée dans l’encouragement du tourisme en Afrique pour la diaspora africaine.

Elle a finalement pu atteindre son objectif

Author

Write A Comment

Pin It