Art & Culture

Les 5 grands souvenirs de Pape Gnepo

Acteur, chanteur, chorégraphe, batteur principale, Pape Gnepo un homme aux
multiples talents artistiques. Né le 09 Avril 1974, il débute dans un orchestre de
musique chrétienne de 1984 à 1989, puis un groupe d’animations scolaires et
traditionnelles en 1990. Dès 1993, il s’implante dans le mouvement ‘’Wôyô’’
issue du Zouglou. En 1994 il fait partie du Groupe Tenzo, en 1995 du Groupe
Nsoleh et en 1996 du Groupe Zoheyi. En 1997, il devient cofondateur du Choeur
Attounglan puis par la suite intègre le village Ki-Yi.
Il est environ 11h et c’est en pleine répétition au théâtre du village Ki-Yi
M’bock que je retrouve Pape Gnepo, accompagné de sa tribu, j’ai nommé ‘’LA
TRIBU DES ÉTOILES’’. Celle-ci est composée de Tanoh la princesse de la
tribu, Tchoupa le sage, Saya et Boué Bi tous deux percussionnistes et Cheni,
responsable des juniors de la dite tribu et percussionniste également. Je les
assiste, testant en live leurs nouvelles sonorités que l’on appelle le ‘’Wôyô
Jazz’’.
A vue d’oeil, admiration et crainte s’entremêlent face à cette immense icône de la
culture musicale ivoirienne et africaine.
Revivons ensemble les 05 grands souvenirs de Pape Gnepo.

1- Son arrivée au village Ki-Yi

Je venais de sortir d’une relation amoureuse assez douloureuse et je voulais faire
sortir une cassette. Alors tout battant que je suis et surtout accompagné de prière
car je suis un grand croyant, je rêvais toujours d’intégrer le village Ki-Yi. Et tout
à coup l’on vient m’annoncer que le grand Boni Gnahoré me réclamait dans cet
endroit que je convoitais tant. C’est dans cet élan que j’intègre le village en
1997.

2- La sortie de sa première cassette

Avec le Choeur Attounglan mon second rêve se réalise enfin ! Je fais sortir ma
première cassette en 1997-98. C’est l’euphorie ! Tout le monde en parle. C’était
l’un des plus grands moments de ma vie car mes 02 premiers rêves se réalisaient
successivement et c’était juste incroyable sachant d’où je venais.

3- Son mariage avec la reine mère Wèrè Wèrè Liking

Une consécration de plus ! L’une des plus grandes d’ailleurs ! Moi qui ne
voulais qu’intégrer ce village emblématique, je me retrouve Père, à juste 24 ans,
en épousant la Reine Mère et fondatrice le 24 Décembre 1998 à la mairie de
Bingerville. Ce fut une ambiance hors du commun ; un show inoubliable.

4- L’un de ses plus beaux cadeaux d’anniversaire

J’ai été très tôt adulte. À 24 ans je n’avais pas vraiment eu le temps de faire des
trucs de jeune. J’étais déjà marié et je devais former les enfants du village. Mon
destin fut chamboulé à ce moment. C’est ainsi que j’ai commencé à former les
enfants et elle aussi me formait à son tour. Jusqu’au jour de mon anniversaire où
j’étais en France dans le métro en quittant Strasbourg pour Paris. Je partais jouer
avec Boni Gnahoré et John Yalé. Alors mon téléphone sonne et au bout du fil
tous les enfants du village chanter et crier pour me souhaiter Joyeux
Anniversaire. C’était très fort comme moment !

5- Son rapprochement vers la divinité

Mon épouse a eu l’occasion de m’inscrire dans des écoles philosophiques en
l’an 2000. Dans ces écoles je me suis surtout senti rapproché de Dieu. C’est vrai
que je ne suis pas arrivé loin dans l’école standard, j’ai arrêté en classe de 4 e ;
également pour elle : elle est autodidacte. Mais avec ces écoles philosophiques,
j’ai pu répondre à plusieurs questions auxquelles je me posais depuis longtemps
comme la question de mon existence au village Ki-Yi car en 3 ans seulement de
novice je passe à Père et de ma mission dans ce monde. Ce fut une grande
satisfaction pour moi d’avoir des réponses à mes préoccupation et c’était ça mon
plus grand souvenir.

Afrodite

0

Comment here